illu_002

C'était une femme délicieuse, vraiment.

Ils s'étaient rencontrés au marché où il avait l'habitude d'aller, ayant les supermarchés en horreur – trop de monde, et puis il ne supportait pas de se sentir enfermé.

Cela s'était passé devant le stand des fromages ; elle hésitait devant l'étalage et il s'était proposé comme conseiller, autant pour l'aider que pour lui permettre de terminer ses achats rapidement afin d'être servi lui-même plus vite.

C'était une femme délicieuse, vraiment.

À sa grande surprise, elle avait attendu qu'il ait payé ses achats. Une conversation s'était alors engagée entre eux alors qu'ils continuaient leur visite du marché ensemble, partant du fromage de chèvre pour lequel ils partageaient la même attirance pour glisser vers des sujets plus personnels.

C'est ainsi qu'il avait appris qu'elle venait de divorcer, qu'elle était nouvelle à Niort où elle ne connaissait personne et qu'elle se sentait seule.

C'était une femme délicieuse, vraiment.

Après avoir terminé leurs emplettes tous les deux – il s'était fait un devoir de la conseiller – ils s'étaient séparés en se promettant de se revoir bientôt pour boire un café, par exemple, afin de faire plus ample connaissance.

Ils s'étaient revus ainsi plusieurs fois dans différents cafés et jamais deux fois le même afin qu'elle puisse tous les découvrir et les tester – une idée à lui qu'elle avait trouvée originale et charmante.

C'était une femme délicieuse, vraiment.

Très vite, il s'était ennuyé avec elle. Ses phrases étaient plates, ses idées banales, son discours entièrement centré sur sa petite personne pour qui le monde entier semblait avoir été créé.

Mais sa peau au teint parfait, ses yeux pétillants de vie et les formes généreuses de sa silhouette le laissait rêveur au point que pour rien au monde il n'aurait manqué à un seul de leurs rendez-vous au risque de la perdre.

C'était une femme délicieuse, vraiment.

Finalement, après plusieurs semaines de flirt, il s'était décidé à l'inviter chez lui pour un dîner. Elle avait aussitôt accepté son invitation, qu'elle avait trouvée originale et charmante, d'autant plus qu'il avait refusé de lui donner le moindre indice sur le menu qu'il comptait préparer – un menu spécial qu'il réservait à certaines occasions.

À son arrivée, le couvert était déjà dressé.

C'était une femme délicieuse, vraiment.