Petite, ronde, blanche et légère comme une plume, telle est la balle de ping-pong qui résiste pourtant aux coups que lui assènent impitoyablement les joueurs en duels ou en quatuor.

Ping, pong.

Coup. de raquette, rebond sur la table, coup de raquette, rebond sur la table ; inlassablement, jusqu’au moment où un joueur laisse échapper un cri tandis que la balle s’envole quelque part dans le décor. Petit répit pour la balle et la partie reprend.

Ping, pong.

Les raquettes font un bruit sec quand elles heurtent la balle - ping. La balle fait aussi son petit bruit quand elle touche la table - pong.

Ping, pong.

Les ping et les pong se succèdent comme les chiffres qu’égraine l’arbitre jusqu’au moment où il déclare la partie terminée et alors que la balle roule une dernière fois sur le sol, un joueur cri sa victoire pendant que l’autre pleure sa défaite et tout le monde est content.

Ping, pong.