Le ciel se déchire en orage dans le lointain

Une fenêtre s’ouvre dans le petit matin.

Un nuage qui passait entre dans la maison.

Le chat, surpris, s’affole, et en perd la raison.

 

Entre les draps froissés du lit encore bien chaud,

Le nuage se glisse pour faire un bon dodo,

Indifférent au chat qui, dans toute la pièce,

Fait des bonds, enrageant devant tant de hardiesse.

 

Dans son bocal Bubulle, le petit poisson rouge,

Se réveille brusquement puis, lentement, il bouge

Ses nageoires qu’il étire comme les ailes d’un oiseau,

 

S’étonnant que le chat devienne aussi zozo.

Quoi, un simple nuage entré par la fenêtre

Suffirait donc à mettre en émoi tout ton être ?